Autographe de Camille FLAMMARION

Autographe de Camille FLAMMARION

Autographe de Camille FLAMMARION Autographe de Camille FLAMMARION Autographe de Camille FLAMMARION Autographe de Camille FLAMMARION Autographe de Camille FLAMMARION Autographe de Camille FLAMMARION

FLAMMARION Camille (1842-1925), astronome.
Manuscrit signé « Vénus étoile du soir» 6 p. in-8

En ce printemps 1919, Camille Flammarion prévient du passage de la planète Vénus dans le firmament étoilé :
... « La belle planète, tour à tour étoile du soir et étoile du matin, Vesper et Lucifer, va s'écarter de plus en plus du soleil couchant et briller dans notre ciel pendant tout l'été ; sa plus grande élongation arrivera le 5 juillet (...) Combien de regards l'ont contemplée depuis les siècles d'Homère, d'Hériode, de Virgile, du Dante ! Les yeux mortels sont fermés depuis longtemps, les nôtres se fermeront aussi : le ciel est toujours là, inaltérable dans sa grandeur. (...) Cette planète est-elle actuellement habitée ? Que les mondes puissent exister sans être jamais le siège d'une vie quelconque, c'est là une supposition qui ne peut être acceptée par aucun philosophe »...

Cet article fut publié le 12 juillet 1919 dans La Nature, revue des sciences et de leur application à l'art et à l'industrie.

On joint : L.A.S. adressée à « Mon cher Directeur ». Paris, 26 mai 1919, 1 p. in-8 à l'en-tête de la Société Astronomique de France. « L'éclat splendide actuel de Vénus, qui attire chaque soir tous les regards vers le ciel m'a fait penser que l'article ci-inclus pourrait être agréable à vos lecteurs, et j'espère qu'il vous plaira. »

Vous pourriez aimer aussi

Pièces du même auteur Pièces du même thème