Autographe de Sacha GUITRY

Autographe de Sacha GUITRY

GUITRY Sacha (1885-1957) comédien, dramaturge, cinéaste français.

L.A.S. [1941]. 1 p. in-4 à l'en-tête imprimé du 18, avenue Elisée Reclus. 

Débutant le tournage de son prochain film, Guitry s'inquiète du retard de Gaby Morlay qui doit rentrer en zone occupée avec M. Lignac qui n'a pas son laisser-passer. ...« Gaby Morlay n'est pas arrivée ce matin – et nous commençons à tourner jeudi !!! Et c'est parce que M. Lignac n'a pas son laisser-passer que cette tuile nous tombe sur la tête. Si je l'ai dans une heure, quelqu'un partira ce soir pour Nice – et nous serons sauvés ! »...

Gaby Morlay vient de créer à Nice, au théâtre de la Méditerranée, la pièce Jeanne Vidal de René Lignac et doit retourner sur Paris afin d'entamer le début du tournage du Destin fabuleux de Désirée Clary réalisé par Guitry.

À relever, un commentaire en tête de courrier : « Vive l'Ambassadeur - Et vive Saint- Florentin ! » qui fait allusion à la rencontre entre Pétain et Göring le 1er décembre 1941 ; rencontre qui avait pour but de renforcer les liens entre l'Allemagne et la France, afin que celle-ci puisse retrouver un rang et renégocier des clauses d'armistice plus favorables contre une collaboration plus accentuée.

On joint : deux chèques de la Chase Bank signés par Guitry : le premier d'un montant de 33 712 francs à l'ordre des P.T.T. daté du 20 août 1949 et le second d'un montant de 600 000 francs à l'ordre de la maison Boivin daté du 30 janvier 1950 .

Après l'armistice du 22 juin 1940, les Allemands mettent rapidement en place toute une série de mesures pour limiter sur le territoire la circulation des personnes et des marchandises, ainsi que le trafic postal entre les deux grandes zones. Les autorités d'occupation exercent une surveillance rigoureuse sur la ligne de démarcation, dont le franchissement, soumis à autorisation, ne peut s'effectuer qu'aux points de passage officiels sur présentation d'une carte d'identité et d'un Ausweis (laissez-passer) délivré par les Kommandanturen.

Vous pourriez aimer aussi

Pièces du même auteur Pièces du même thème