Autographe de Antoine Marie Chamans, comte de LAVALETTE

Autographe de Antoine Marie Chamans, comte de LAVALETTE

Autographe de Antoine Marie Chamans, comte de LAVALETTE Autographe de Antoine Marie Chamans, comte de LAVALETTE

LAVALETTE, Antoine Marie Chamans, comte de (1769-1830), officier et haut fonctionnaire français.
L.A. signée d'un petit paraphe. S.l.n.d. [Paris, novembre 1827]. 1 p. ½ in-8.

Intéressante lettre politique à la veille des élections législatives de 1827 qui allaient connaître la victoire des libéraux. ...« L'opinion des gens instruits est que la Chambre possédera au soir un tiers de membres du côté gauche et à peu près autant à l'extrême droite, le reste sera pour le ministère, ainsi tout lui sera facile. (...) Ce ministère-ci ne restera pas longtemps. Il faut s'en rapporter au parti des Jésuites. La conduite du ministère actuel n'est celle qu'il aurait voulu tenir, là est la source de sa chute »... Lavalette ajoute qu'il n'y pas plus de bal, qu'on vit comme en carême, que les enfants se portent bien : « Eugène travaille comme un grand seigneur »...

Après son évasion de la Conciergerie, le comte de Lavalette était resté en exil jusqu'à la loi d'amnistie de 1821. Rentré en France, il retrouva sa fille Joséphine, mariée au baron de Forget, et ses petits enfants dont Eugène cité ici. S'il voit assez juste quant à la chute du ministère Villèle, Lavalette sous-estime ici la force libérale qui obtint 180 élus contre autant de députés ministériels et seulement 70 Ultras, opposés à Villèle.


Vous pourriez aimer aussi

Pièces du même auteur Pièces du même thème